LES IMPERCEPTIBLES
14 nov 2017 > 28 janv 2018 Musée Dobrée

Retrouvez au musée Dobrée La Calasoif, Le Tractochiche et La Jantabuée. C’est en observant la nature et ce qui l’anime que Johann Le Guillerm a conçu ces trois machines dont la mécanique utilise l’énergie de l’eau, du bois ou du pois chiche. Trois sculptures dont le mouvement est presque invisible. Regardez, prenez le temps, c’est vivant !

La nature est animée par une énergie vitale, un mouvement permanent, souvent imperceptible. En étudiant ces phénomènes organiques, l’artiste a créé trois sculptures qui avancent de manière autonome, en générant leur propre énergie. La Calasoif, immense roue en feuilleté de bois, avance grâce aux gouttes d’eau qui imbibent et gondolent ses cales. Le Tractochiche, véhicule autotracté, progresse par dilatation de pois chiches gorgés d’eau. La Jantabuée, sorte de tambour translucide, roule grâce à l’eau que la lumière y condense. Loin de l’immédiateté et de la précipitation, la promenade « mécano-durable » quasi méditative invite à éprouver le temps qui s’écoule et l’énergie qui agit, à observer avec attention le visible derrière l’invisible, l’action dans l’inaction, le mouvement dans l’immobilité.

Renseignements : Musée Dobrée 02 40 71 05 79

Distribution / production

Création Johann Le Guillerm
Création sonore Guy Ajaguin et Yann Norry
Création lumière Hervé Gary
Conception technique Silvain Ohl et Maryse Jaffrain
Fabrication et construction Silvain Ohl, Maryse Jaffrain, Georges Matichard, Elvis Dagier,  Myriam Prijent, Didier Deret, LOUXOR Spectacle, Catherine Teilhet, Franck Bonnot
Régie Loëiz Le Guillerm
Régie lumière Lionel Usandivaras

14 nov 2017
> 28 janv 2018
Installation
Tarifs & accès

Du mardi au dimanche
de 14h à 18h
(fermeture 24, 25 et 31 déc / 1er jan)
Entrée libre

Visites guidées
du mardi au dimanche à 16h
3 € / 2 € / Gratuit – 14 ans

Autour de l’œuvre



Infos pratiques
Musée Dobrée

En plein cœur de Nantes, le musée Dobrée réunit deux bâtiments remarquables : le palais Dobrée, de style néo-médiéval, avec sa tour haute de 30 mètres et le manoir de la Touche, ancienne résidence épiscopale.

Comment s’y rendre ?